P1010013

Beaucoup de cheveux supportent mal la pluie et l’humidité.
Refaire quotidiennement son brushing ou lissage à 200°c en temps d’averses (ce qui ne fonctionne pas toujours), finit par les abîmer d’avantage et le cercle vicieux s’installe : plus les cheveux sont abîmés moins ils restent disciplinés dans la brume ou sous les précipitations saisonnières.

Autrefois, j’avais ce même problème : lâchés, mes cheveux frisottaient, prenaient un volume disgracieux (ils gonflaient)  et si je les attachais, les mèches qui dépassaient adoptaient de vilains plis.
Depuis deux ans, ce phénomène a disparu : pluie ou soleil, attachés ou lâchés, ils ne changent pas.

J’ai alors remarqué que les cheveux les plus sensibles à l’humidité sont les plus secs. Comme s’ils absorbaient l’eau en vue de s’hydrater. On retrouve le même principe dans l’électricité statique : les frottements, certaines matières, soulèvent les écailles, dressent les plus fins cheveux, et cela ne se résorbe qu’au contact de l’eau.

Comment éviter que vos cheveux frisent par temps humide ?
Pourquoi vos cheveux prennent-ils tant de volume ?

Beaucoup de produits (sérums siliconés) proposent de traiter avec plus ou moins de succès les symptômes. En les gainant et les alourdissant, ils deviennent imperméables. Cependant, ces composants chimiques finissent par les rendre ternes, gras, les étouffer, et les fourches se développent rapidement.

En lisant des témoignages, je constate que les cheveux bouclés ou ondulés sont les plus concernés par la prise de volume : généralement, ce sont les plus secs et les plus fragiles.
Il faut savoir que si les frisottis ne font pas partis de votre coiffure naturelle (sans lissage, ni produits), vos cheveux ne devraient guère changer d’apparence. S’ils sont en bonne santé, la météo n’influe pas sur leur texture parce que leurs fibres n’absorberont pas excessivement l’humidité, l’hydratation dont ils manquent au quotidien.

En résumé, vos cheveux sont trop secs ou déshydratés.
Vos soins ne sont pas assez réguliers ou nourrissants.

Pour se débarrasser de cet inconvénient et, comme dans les films, garder une coiffure seyante sous une averse, il faut traiter la base du problème.

Abandonnez, même si cela semble difficile au début, les appareils chauffants.

Une astuce pour réduire temporairement les symptômes est de mettre une petite quantité d’huile végétale  sur la paume de vos mains, et de les passer dans vos cheveux (cela ne doit pas se voir, ils seront légèrement plus brillants). Hydrophobe, l’huile crée une couche imperméable protectrice qui nourrira en même temps la fibre capillaire.

Pour vos soins, ne vous contentez pas seulement d’un après-shampoing : faites des masques et des bains d’huile avant ou après chaque shampoing durant quelque semaines. Pas besoin d’investir dans toutes les chimies commerciales onéreuses : votre cuisine regorge de bonnes idées : miel, huile d’olive, œufs, crème… ou de petits sites naturels proposent ces ingrédients au détail.

L’ajout de phytokératine dans vos préparations régénère en profondeur la chevelure, puisqu’elle est en partie composée de cet élément naturel. 

Soignez votre alimentation et veillez à un apport suffisant de vitamines, d’oligo-éléments. Buvez beaucoup.

Faîtes du henné : en gainant les écailles, il crée une protection et alourdit, épaissit la chevelure.

Au bout d’un mois de soins scrupuleux, vous verrez sans doute la différence.

Danse

 

 

Retrouvez le blog avec une nouvelle présentation à cette adresse. :-)
http://longscheveux.blogspot.com