Les fourches restent le pire ennemi des chevelures. L’ennemi le plus difficile à combattre en ce qu’il n’existe guère de solution pour les repousser. Lorsqu’elles apparaissent, il est déjà trop tard. Elles ne se résorbent pas toutes seules.

Quelle est la cause des pointes fourchues ? Comment les prévenir ? Est-il possible de ne plus avoir de fourches ?



...............................Qu’est-ce que les fourches ?...............................


Lorsque les pointes s’éclaircissent, deviennent rêches, des nœuds se forment facilement, vos doigts s’accrochent lorsque vous passez vos mains : les fourches préparent leur apparition.

Le cheveu se dédouble, se casse, les écailles se retroussent.

Elles semblent assez discrètes, et difficiles à repérer selon certains angles de lumière. Vous pouvez apercevoir de très légers points blancs/transparents sur vos pointes (ou quelques centimètres au dessus) : si vous observez de plus près, vous remarquerez que le cheveu s’est divisé en plusieurs segments.



Fourches

Au fil du temps, les fourches gagnent la longueur.
Vous avez souvent l’impression que vos cheveux ne poussent plus. Biologiquement cela est faux. Mais la longueur gagnée ne paraît plus visible, parce que les pointes « remontent ». Elles deviennent plus fines, le dos transparaît de plus en plus, vous perdez de l’épaisseur.




...............................Pourquoi ai-je des fourches ?...............................


Afin d’éliminer durablement ce désagrément, il est utile de comprendre les raisons afin d’adopter les bons gestes. Tous les cheveux sont susceptibles d’avoir des fourches.

Les frottements (contre les vêtements, par exemple) favorisent leur apparition.

Des produits trop décapants, chimiques (notamment les colorations) abîment, dessèchent cassent, les cheveux.

Les cheveux secs ont tendance à devenir plus facilement fourchus car ils manquent d’hydratation.

Des bossages trop vigoureux arrachent les cheveux, les cassent. Etonnamment, je remarque une nette diminution des fourches chez les miens, depuis que je ne les démêle plus quotidiennement (cependant, je n’ai pratiquement jamais de nœuds. Je rédigerais, plus tard, un article donnant des conseils pour les éviter).

Les appareils chauffants et lisseurs en provoquent aussi énormément.

Le soleil, en été, peut « brûler » légèrement les cheveux.

Les cheveux « vieillit », se fragilise.


En résumé, tous les éléments provoquant des frottements usent les écailles. Produits, appareils, soleil, assèchent les cheveux, et les pointes en souffrent particulièrement. Un mauvais brossage, trop énergique, trop fréquent, provoque également la casse.



...............................Que faut-il faire ?...............................


Lorsque les fourches sont là, il est trop tard. Nous trouvons beaucoup de questions sur les moteurs de recherches, demandant comment les faire disparaître ou s’il existe un produit miracle. A l’époque où je ne voulais pas couper les cheveux (parce que je trouvais qu’ils ne poussaient pas assez vite… cercle vicieux), j’ai testé aussi bien les produits siliconés chimiques, qui donnent une apparence plus lisse, que les huiles végétales naturelles, dans l’espoir d’une régénération miracle. Au final, on perd plus de temps que l’on en gagne. La progression des fourches ne cesse guère. Elles remontent progressivement et altèrent les longueurs. La chevelure perd sa brillance, sa masse, s’emmêle. On a l’impression qu’elle ne pousse pus parce que les pointes remontent.

Photo0644_
Une seule solution radicale : couper.

J’ai mis longtemps avant d’accepter un fait évident : mieux vaut avoir des cheveux plus courts, mais en bonne santé, présentant une belle épaisseur, que de longs cheveux dont les pointes ressemblent à des « queues de rats» tant elles semblent fines et granuleuses.

Et ces cheveux théoriquement plus courts paraissent alors finalement plus longs, parce que plus denses, plus épais, plus vigoureux, que des cheveux dont la longueur est supérieure en centimètres, mais à travers lesquels apparaît le dos, et dont les pointes, si on fait par exemple une tresse, deviennent extrêmement peu fournies.

Il est important de bien observer la progression des fourches. Jusqu’où montent-elles ?

Dans mon cas, il a fallut un an et demi pour qu’elles disparaissent complètement. Je me refusais à couper vingt centimètres d’un coup. Il a fallut s’y atteler progressivement, alternant entre croissance et égalisation.

Coupez jusqu’à cinq centimètre de pointes. Vous en éliminerez déjà la majorité et vos cheveux se régénéreront plus vite. En trois mois maximum, vous aurez retrouvé votre ancienne longueur, mais plus fournie, plus épaisse.

Les fourches n’auront pas disparues pour autant. Afin d’être certain(e) de les éliminer, il importer de couper au moins un centimètre au dessus d’elles.

Si vous en avez beaucoup, prenez la peine de vous couper chaque mois les pointes d’environ un centimètre. Jusqu’à ce qu’elles aient totalement disparues. Vous contrerez progressivement leur progression.

Concernant celles qui attachent déjà les longueurs, il existe plusieurs techniques pour s’en débarrasser

► Observez bien vos cheveux à la lumière, et coupez les, avec patience, une à une.
► Torsadez fermement une mèche et examinez les pointes qui repiquent : elles sont généralement fourchues. Il ne reste plus qu’à prendre le ciseau.
► Certaines personnes se servent également un briquet, qu’elles passent très rapidement sur la torsade, afin de brûler et de stopper la progression des fourches. N’ayant jamais osé employer cette méthode, je vous invite à chercher des conseils précis, car je ne préfère pas vous en parler sans expérience.

Attention : Utilisez un ciseau spécialement réservé à la coupe de vos cheveux. L’utilisation d’une lame qui aurait servi sur d’autres matériaux pourrait provoquer des fourches.


...............................En prévention............................... 


○ Il est nécessaire d’hydrater vos pointes et de les nourrir.

○ Certain soirs, avant de vous endormir, enrobez les d’une légère couche d’huile végétale de noix du brésil ou de camélia. Très légères mais efficaces, ces huiles seront absorbées durant la nuit et adouciront vos pointes.

○ N’hésitez pas à faire un soin intensif au miel au beurre de karité avant votre shampoing, et laissez poser plusieurs heures.

Le henné constitue également un bon remède, parce qu’il enrobe le cheveu et le rend plus épais, plus résistant. Si vous ne souhaitez pas les colorer, utilisez du henné neutre et laissez le seulement une demi-heure, en recouvrant votre tête d’un film plastique.

○ Lorsque vous appliquez un masque ou un après shampoing, insistez bien sur les pointes.

Attachez vos cheveux pour éviter les frottements sur les matières synthétiques.

○ Démêlez les avec douceur, sans tirer, ni les arracher.

○ N’utilisez plus d’appareils chauffants sur les pointes et la fin des longueurs.

○ Et surtout, coupez régulièrement vos pointes. Chaque mois pour que les fourches disparaissent. Tous les quatre mois environ pour l’entretient et la prévention.

D'ailleurs, en rédigeant cet article, je remarque que des fourches sont réapparues : il est temps de faire une trim...