Comme pour notre peau et notre corps, la routine de soins apparaît telle un plan d’attaque pour obtenir le résultat voulu avec nos cheveux. Elle concerne aussi bien les produits, que les gestes apportés, le temps consacré, selon l’objectif visé. Une bonne routine donne une sensation de confort et de certitude, renforce et détermine le choix des ingrédients : elle permet de cibler vos besoins spécifiques et d’y répondre de manière optimale. Tout cela semble pourtant bien technique, or une routine capillaire doit s’installer naturellement, après avoir trouvé vos envies.
  
Un exemple : ma routine

Depuis des années, je souhaitais retrouver ma masse capillaire et ma longueur de l’enfance, lorsque les déficiences alimentaires et les colorations chimiques ne les avaient pas altérées. J’utilisais, en vain, des produits de salon de coiffure, et le lisseur quotidiennement. Mes pointes étaient fourchues, inégales, les cheveux cassés à divers endroits, même très haut, un peu ternes, extrêmement secs aux pontes et gras aux racines, et ils tombaient par poignées.

J’ai décidé d’opter pour les soins naturels et/ou biologiques, le maximum de recettes maison.
Pour uniformiser ma couleur et retrouver de l’épaisseur, rééquilibrer le sébum, j’ai convenu d’un henné par mois. J’ai fabriqué un shampoing personnalisé à partir d’une base lavante. J’ai entrepris de faire des masques avant chaque shampoing et de badigeonner mes pointes d’huile entre deux.  Je les coupais mensuellement d’un centimètre.

Mais un henné par mois, au bout d’un an, a trop foncé ma couleur. J’ai espacé tous les deux mois, et décidé d’essayer le henné neutre.
Après quelques tests, j’ai compris que mon shampoing ne devait pas omettre certains ingrédients. Mes cheveux ont besoin d’un masque très riche une fois par semaine. Je dois les couper tous les trois mois pour égaliser les longueurs et surveiller les fourches.

De mixtes à très secs, mes cheveux sont redevenus normaux. 

Aujourd’hui, ma routine est prête.

- Un bain d’huile avant chaque shampoing, qui se transforme, une fois sur trois en masque complet (différentes huile plus riches, aloé véra, phytokératine), à laisser toute la nuit.
- Un shampoing maison contenant obligatoirement de l’oléïne de karité et de l’huile d’argan parmi divers autres ingrédients, tous les cinq jours environ.
- Un après-shampoing (soit Lavera lait de rose, soit vervaine et citron de Gravier), à laisser poser un quart d’heure.
- Séchage à l’air libre sans peigner jusqu’au lendemain.
- Un démêlage au peigne tous les deux jours, pas besoin de plus, cela évite la casse. Un brossage une fois par semaine.
- Un peu d’huile sur les pointes au milieu de la semaine.
- Un henné tous les deux/trois mois.
- Des coiffures qui n’abîment pas.
- Couper les pointes d’un centimètre tous les trois mois.

Comment déterminer sa propre routine ?
Au début, on tâtonne, dans la composition des produits, dans la nature des ingrédients, la fréquence des soins. On teste, on note ou l’on change d’idée. Avec le temps et les satisfactions, s’installent une panoplie de soins récurrents.

Voici un petit questionnaire pour vous aider :

L’aspect :

Il faut observer vos cheveux et déterminer leur nature : gras, secs, mixtes ?
Sont-ils frisés, ondulés, raides, crépus, autre ?
Quels sont les endroits abîmés ?
Sont-ils cassants, ternes, mous ?
Vous paraissent-ils fins, épais, ou entre les deux ?

Au niveau de la couleur :

Avez-vous envie de modifier votre couleur ?
Faut-il éclaircir, foncer ou garder la couleur de vos cheveux intacte ?
Avez-vous une coloration chimique et depuis combien de temps ?
Souhaitez-vous irréversiblement passer au henné ?

La pratique/le budget :

Avez-vous le temps, la motivation, de fabriquer vos propres soins ?
Quel budget souhaitez-vous leur consacrer ?
Pouvez-vous dormir avec un masque, un henné ?
Devez-vous acheter une liste d’ingrédients de base, pour commencer ?

Les gestes :

Avez-vous assez de patience, de temps à leur consacrer ?
Etes-vous prête à investir dans de nouveaux accessoires, changer vos habitudes ?
Faîtes-vous preuve de douceur lorsque vous les manipulez ?
Evitez-vous de les serrer, de les contorsionner, de les peigner trop vigoureusement ?
Parvenez-vous à vous passer des accessoires chauffants ?
Avez-vous des contraintes climatiques ou des activités particulières influant sur l’état et les soins de vos cheveux ?

Vos attentes :
Souhaitez-vous plus de masse, plus de longueur, plus de volume ?
Voulez –vous améliorer leur brillance, leur douceur ?
Souhaitez-vous les avoir moins gras ou moins secs ?
Désirez-vous modifier leur couleur, les éclaircir ou les foncer ?
Désirez-vous transformer leur nature (les raidir, les onduler…) ?

N’hésitez pas à remplir ce questionnaire et le poster dans les commentaires ou me l’envoyer par e-mail, afin que je vous propose un diagnostique personnalisé.


Les solutions :

Il faut faire de nombreuses recherches sur internet lire des avis, des témoignages, afin de régler chaque problème et de trouver les solutions adaptées à vos attentes. Par exemple, si vos cheveux sont gras ou secs, vous trouverez, dans ce blog, les articles adéquats mentionnant les produits à utiliser dans vos préparations, afin d’enrayer le problème.

Notez vos impressions, au fil du temps, les produits qui vous ont plus, l’évolution de vos cheveux. Changez vos habitudes, améliorez votre alimentation.
Dressez la liste des ingrédients qui correspondent à vos aspirations, et investissez, si vous choisissez les soins naturels, dans les bases. Le coût de départ est le plus, mais une fois que vous posséderez les matières premières, qui durent longtemps, il vous suffira de renouveler progressivement votre stock. Par exemple, au tout début, j'ai passé une commande de quarante euros afin de me procurer les huiles végétales, la base lavante, les conservateurs, et autres produits actifs nécessaires, mais ensuite, mon budget mensuel varie entre un et cinq euros, parce que le nécessaire est déjà à la maison, pour refabriquer les shampoings et les masques.
Lisez des avis et testez quelques après-shampoings du commerce. Les marques biologiques et respectueuses des animaux, sans paraben, ni composants chimiques toxiques, proposent d'excellentes solutions. 
Au fur et à mesure des traitements, vos cheveux seront plus beaux, plus lisses, plus faciles à coiffer, et vous pourrez sans difficultés réduire l'utilisation des appareils coiffants chauffants, voire les reléguer définitivement au placard. 
Photographiez ou mesurez régulièrement vos cheveux afin de suivre leur évolution. De même, observez les moindres changements pour ne pas les saturer au niveau des soins et trouver la fréquence adaptée. Ils doivent être légers, brillants, doux, sans aspect mouillés ou gras (trop de soins les rendent ternes, lorsque la fibre capillaire ne parvient plus à aspirer l'excèdent. Il suffit alors d'espacer la fréquence.)

Retrouvez le blog avec une nouvelle présentation à cette adresse. :-)
http://longscheveux.blogspot.com