Suite à mon premier article sur le sujet, je retente l'expérience de manière un peu plus sérieuse avec du miel de Manuka (Nouvelle-Zélande).


............................................................. Pr é s e n t a t i o n                                                   


Le manuka est un arbrisseau sauvage de Nouvelle-Zélande. manuka_tea_tree_38

L’activité de l’UMF (Unique Manuka Factor) est une enzyme spécifique au miel de Manuka : elle indique le taux de l’efficacité antibactérienne et antiseptique. Les UMF s’étendent de +5 à +25 (utilisé dans les hôpitaux).

Ses utilisations médicinales sont diverses et multiples. Je vous recommande à cet effet de lire cet article.

Vu ses bienfaits, c’est un miel que je consommerais quotidiennement en petites quantité. Il serait dommage de l’utiliser seulement pour les cheveux.

La nuit, mes cheveux se sont déroulés et la joue sur laquelle j’avais un bouton d’acné a été en contact. J’ai remarqué en me levant que le bouton avait quasiment disparu ! En faisant une rapide recherche, j’ai trouvé que le miel de Manuka était effectivement utilisé pour le traitement de l’acté. Voici un article à ce sujet.


.........................................................D e g u s t a t i o n                                              


Photo0572

Un parfum assez intense, sucré, dans lequel on perçoit une pointe d’eucalyptus.

Il est collant, mais pas visqueux, ni gélatineux. D’une couleur orangée vive, opaque.
Une consistance doucereuse, sirupeuse, qui tapisse agréablement la gorge. 

Un goût fort, très sucré, légèrement fleuri, surprenant au début parce qu’on y retrouve l’arôme du miel, ce petit arrière goût discrètement présent dans les autres, et les recettes sucrées, mais décuplé comme jamais. Le miel d’acacia, par exemple, est très fleuri ; l’impression de savourer un doux concentré floral, avec dans un second temps, ce petit goût discret dont je parle. Le miel de Manuka n’a pratiquement que ce goût-là.





....................................................P r é p a r a t i o n                                              

Rappels : Une culière à café équivaut environ à 5g de liquide (0,5 cl).
La quantité d’eau est proportionnelle à la quantité de miel : elle est quatre fois plus grande.

Untitled_2

Ingrédients : Miel de Manuka, Huile d'olive extra vierge, Eau déminéralisée (en grande surface, vous en trouvez aussi en pharmacie, plus chère), une culière, un verre (ou autre récipient).

J’ai choisi d’utiliser un petit récipient (un verre classique) car l’application me semblait plus facile ainsi. Un saladier nécessite que l’on penche la tête en avant, ce qui n’est guère pratique pour répartir le mélange sur le sommet du crâne et imprégner les racines. Un petit récipient donne l’avantage de doser et de faire couler petit à petit le liquide, tout en le plaçant où l’on veut, et le tenant aisément dans la main.

J’ai utilisé 5 culières à café de miel pour 20 culières à café d’eau déminéralisée. Je pense que cela a été suffisant pour ma chevelure.

- Prélevez le nombre désiré de culière à café de miel. (Je me suis aidée d’un couteau en plastique pour racler la culière, et la par la suite mélanger).

- Ajoutez l’eau distillée.
Vous obtenez un mélange hétérogène, avec en surface l’eau, au fond, le miel.
Remuez énergiquement jusqu’à ce que ce mélange devienne homogène :

Untitled_3

Cela ressemble à du jus d’orange.
Rajoutez, si voulu, les ingrédients annexes pour développer d’avantage la quantité de peroxyde présente. (J’ai ajouté une culière à café d’huile d’olive car il s’agit d’un excellent soin, et c’est l’ingrédient le plus efficace dans ce cas).

Remuez. C’est prêt.

....................................................A p p l i c a t i o n                                                

 

Elle cause peu de dégâts dans la salle de bain, comparée au henné.

Pour ma part, je vous conseille de vous mettre au dessus de la baignoire ou du lavabo. J’ai penché tout d’abord la tête en arrière, laissant mes cheveux tomber dans la baignoire, afin de verser petit à petit le liquide sur les racines, et les mèches de devant. Il est facile de savoir si le cuir chevelu est bien imprégné à cause de la fraîcheur. Avec la main, j’ai guidé l’application sur les zones moins accessibles (les tempes, autour des oreilles…).
Puis, afin de bien répartir le miel sur les longueurs et les pointes, une fois les racines imprégnées, j’ai penché la tête en avant, et j’ai fais couler doucement le mélange, massant avec ma main.
J’ai enfin terminé en torsadant fermement les cheveux et en les plongeant dans le verre, pour que les pointes et le reste des longueurs absorbent le liquide restant.

Les cheveux sont humides, et ne dégoulinent pas.
La préparation n’est pas collante. Vous pouvez passez votre main entre les mèches et démêler délicatement avec vos doigts.
Torsadez les à nouveau, et ramenez les au dessus de la tête, puis enroulez le tout fermement dans un film plastique (même principe que lors du henné).
Ce n’est pas l’étape la plus évidente car le plastique n’adhère pas aux cheveux, qui sont glissants.

Attention : Dix minutes après l’application, même si vous avez bien serré le film plastique autour de votre tête, cela coule. Prévoyez des vêtements de rechange, une serviette éponge autour des épaules. Ou si possible, réalisez et appliquez votre masque avant d’aller vous coucher, la position allongée limitant ce désagrément. Dans tous les cas, il s’agit d’un excellent soin pour la peau.


Les résultats